Bravo au Conseil d’administration du Lycée R Doisneau

Suite à la condamnation de Serge Dassault , le conseil d’administration du Lycée Robert Doisneau à Corbeil-Essonnes a voté à l’unanimité une motion refusant la nouvelle adresse de ce même établissement (avenue Serge Dassault) .

Bravo aux membres de ce conseil pour leur clairvoyance et leur éthique.

Ci dessous le texte de la motion.

Motion votée à l’unanimité des représentants (personnels, parents, élèves) élus au conseil d’administration du lycée R. Doisneau de Corbeil Essonnes le 2 février 2017

La nouvelle adresse du lycée R. Doisneau n’est pas compatible
avec les valeurs de l’Ecole de la République !

Le 17 avril 2015, le Conseil municipal de Corbeil-Essonnes, sur proposition de son maire, votait une délibération débaptisant un tronçon du« Boulevard Jean Jaurès »pour lui affecter le nom d’ « Avenue Serge Dassault ».

Le lycée Robert Doisneau, domicilié jusqu’à présent au 95 boulevard Jean Jaurès, va donc être amené à changer d’adresse et être domicilié sur l’avenue Serge Dassault.

Le Conseil d’administration du lycée R. Doisneau ne peut pas accepter cette décision.

En effet, le 18 janvier dernier, Serge Dassault comparaissait devant le tribunal correctionnel de Paris pour «blanchiment de fraude fiscale» et « dissimulation d’avoir »pendant de nombreuses années.

A l’issue du procès, les procureurs Ulrika Delaunay-Weiss et Patrice Amar ont insisté devant le tribunal sur la gravité des faits, en accusant M. Serge Dassault d’avoir « piétiné toutes les lois qu’il a votées sur le thème de la fiscalité », « trahi son mandat » et ses « engagements », « piétiné et bafoué les valeurs républicaines ».

Le parquet financier a réclamé 2 ans de prison avec sursis, 9 millions d’amendes et 5 ans d’inéligibilité.

Lors de la séance de ce jeudi 2 février 2017, le tribunal condamne M. S. Dassault à 5 années d’inéligibilité et à 2 millions d’Euros d’amende pour « blanchiment de fraudes fiscales ».

Le Président du tribunal a tenu à préciser que« l’ampleur et la durée de la fraude auraient pu justifier une peine de prison, même avec sursis », mais qu’il en était dispensé au regard de son grand âge.

Le Conseil d’administration demande donc :
– à la municipalité de renoncer à domicilier le lycée à la nouvelle adresse et de le relocaliser sur l’avenue J. Jaurès.
– à M. le Recteur et Mme la Ministre de l’Education nationale d’intervenir auprès de la municipalité en ce sens.

Rappelons que M. S. Dassault a déjà été condamné :
– en 1998 pour « pots de vin » dans des marchés d’armement par un tribunal belge,

– en 2009 à 1 an d’inéligibilité par le Conseil d’Etat pour « dons d’argent de nature a avoir altéré la sincérité du scrutin et à en vicier les résultats» lors des municipales de 2008.

A ce jour, M. Serge Dassault est mis en examen pour « achat de votes, complicité de financement illégal de campagnes électorales, et financement dépassant le plafond autorisé» lors des élections municipales de 2009 et 2010.

Suite à cette condamnation d’aujourd’hui, le Conseil d’administration du lycée Doisneau :
– s’interroge sur le modèle donné à nos élèves au travers de cette décision municipale de localiser l’établissement avenue S. Dassault,

– ne peut pas accepter cette nouvelle adresse postale du lycée.
Cette nouvelle adresse est en effet en totale incompatibilité avec les fonctions que la société assigne à l’Ecole, à savoir l’instruction, l’éducation des jeunes et la transmission des valeurs de la République.

A travers cette motion, le Conseil d’administration affirme sa volonté de donner à nos élèves le bon exemple de l’application des valeurs citoyennes et républicaines.

Corbeil-Essonnes, le jeudi 2 février 2017

Laisser un commentaire