Inadmissible

20141006_090015Aprés l école Jean Macé et la Médiathèque des Tarterêts il y a 15 jours, hier matin c’est l’école Paradis qui a été la cible d’un incendie . S’attaquer aux biens collectifs, c’est s’en prendre à notre propriété à tous.

Les mots qui me viennent immédiatement pour décrire le sentiment que me laisse ces images, écoeurant, inadmissible.

Mais, nous ne pouvons nous contenter d’une réactivité affective. Au vu de la situation Corbeil-Essonnoise ces dernières années, nous nous interrogeons beaucoup sur l’origine de ces crimes. Ces actes honteux ne sont malheureusement pas les premiers. Déjà il y a 3 ans, 11 incendies avaient visés des bâtiments de notre ville. Les habitants ont le droit de vivre dans une ville normale, dans une ville où les bâtiments communaux et intercommunaux peuvent grâce aux services publics qu’ils hébergent remplir leur rôle pour l’intérêt général et pour le vivre ensemble.

La population a aussi le droit de savoir pourquoi. Il faut que l’enquête nous apporte toutes les réponses à nos questions. Les habitants de Corbeil-Essonnes ont droit à un climat serein et à une vie tranquille.

Nous le répétons depuis plusieurs mois, aujourd’hui est le temps de l’enquête et de la justice, mais nous constatons que ce temps est bien long et que l’ambiance dans notre ville n’est pas des plus agréable.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.