Dans la rue

Eric CoquerelLes mois d’avril et de mai auront   vu de nouveau la population redescendre dans la rue. Dès le 9 avril, nous avons constaté une reprise de la mobilisation populaire lors de la grande manifestation intersyndicale.

Les gens sont mécontents du gouvernement ce n’est pas nouveau, les côtes de confiance de François Hollande et de Manuel Valls en chute libre nous le montre, mais ce qui change c’est que cette fois les citoyens se mobilisent.

Le traditionnel 1er mai nous l’a de nouveau montré , il y avait beaucoup de monde dans les rues, malgré un temps incertain et de petites pluies par intermittence.

1er maiMalgré cette expression du peuple, le gouvernement continue de faire la sourde oreille, le banquier Macron maintient sa loi qui n’aura aucune efficacité en terme de reprise et de diminution du chômage. Une loi qui en plus, détruit le code du travail et va aggraver encore la vie des travailleurs.

Le 12 mai cette loi était présentée au sénat qui n’a rien trouvé d’autre à faire que d’aggraver ses défauts. De nouveau, à cette occasion, les syndicats et les travailleurs se sont mobilisés , un rassemblement qui, vu le jour et l’heure, fut plus que satisfaisant en nombre.

Nous voyons un gouvernement qui se dit « de gauche » appliquer un programme de « droite » et ignorer les diverses réactions d’un peuple qui l’a élu sur un programme aujourd’hui non respecté.

L’économie va mal, le gouvernement s’entête à aller droit dans le mur et se moque de la démocratie.

La seule solution, les citoyens doivent se mobiliser, dans la rue bien sûr, mais aussi en s’organisant pour proposer une véritable alternative de gauche.

Organisons nous, citoyens rassemblons nous pour vraiment changer les choses.

Laisser un commentaire