14 juillet 2024

6621 Complices de la “voyoucratie”

La presse en a parlé, la radio l’a dit, plus un seul Corbeil-Essonnois ne peut affirmer qu’il n’est pas au courant. Tous l’ont dit, notre ville n’est plus une démocratie. Non, la gauche n’a pas perdu, elle a été volé, volé par ce que les journaux ont dénoncé, l’argent et les menaces.

Je ne dis là rien de nouveau, mais je considère que les 6621 complices de cela devraient avoir honte, honte d’avoir par leurs votes cautionné un système perverti, honte de condamner l’avenir de nombreux jeunes de cette Ville. Ce combat ne se résume pas à un débat droite gauche, mais allait bien plus loin.

Non, ce ne sont pas ceux qui ont pris cet argent car ils sont dans la misère dont j’ai honte, mais de ceux qui acceptent ce système, voila les vrais complices, ceux qui ne respectent plus notre république, ces électeurs qui se voilent la face devant ce que la France entière a pu apprendre ces dernières semaines. Aujourd’hui, la ville de Corbeil-Essonnes a en France une image salie, la presse parle de la ville comme d’une “voyoucratie”.

La gauche s’est vu voler cette élection, mais elle a la tête haute et est fière de sa bataille digne, basée sur un projet pour tous.

Sur France 3 ce soir on a pu entendre qu’un recours était envisagé, vu l’ambiance de cette fin de campagne cela serait parfaitement justifié.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.