5 décembre 2023

Il y a 90 ans

Il y a 90 ans, se terminait une guerre des plus meurtrière, environ 10 millions de morts, mais aussi  une des dernières à se dérouler sur le territoire français.

Hier, se sont déroulées partout les commémorations de l’armistice de cette guerre. A Corbeil-Essonnes comme ailleurs nous avons honoré la mémoire des morts de cette guerre. Cette cérémonie est  pour le maire l’occasion de réécrire un peu l’histoire . Rappelons-nous un peu notre histoire. Les craintes d’un conflit commencèrent à se faire sentir dés le début du 20ème siècle 1904-1905.

 

L’économie n’est alors pas très brillante et l’on craint qu’une guerre éclate. En Europe les nationalismes montent un peu partout. C’est l’assassinat de l’archiduc d’Autriche à Sarajevo qui sera l’élément déclencheur le  28 juin 1914.

L’Europe du début du 20ème siècle ne ressemble pas à celle d’aujourd’hui, l’empire austro-hongrois est alors un des plus grands empires d’Europe. L’assassinat de François-Ferdinand, héritier du trône d’Autriche, est le symbole de la fin de cet empire. Cette guerre va donc être le début du remodelage du continent.

Alors monsieur le maire ne mélangeons pas des guerres se produisant la plupart du temps par la peur d’une perte de pouvoir, qu’il soit politique ou économique, et le non au référendum dans trois pays de ce continent.

Si les européens voient l’Europe actuelle comme un bien pour la paix, elle n’est pas autre chose qu’une Europe de gestion. Pour ma part, je pense que nous aurions dû commencer par apprendre à nous connaitre entre peuples, plutôt que de choisir de créer cette communauté sur des bases purement économiques pour commencer.

Monsieur Dassault, je vous le répète, arrêter de refaire l’histoire  ou d’en isoler des faits pour en tirer des conséquences limitées. Moi, j’aimerais vous entendre faire un vrai discours pacifique, pas ces phrases sur le manque d’avions de guerre lors de la seconde guerre mondiale.
Depuis que j’assiste aux commémorations du 11 novembre je vois des rituels : dépôts des gerbes, Marseillaise, chants de l’armée .

Un des rituels Corbeil-Essonnois me choque. Il consiste a faire interpréter une chanson à boire aux paroles un peu légère par des enfants âgés de 6 à 11 ans. En effet, tous les ans nous entendons chanter “La Madelon” par les enfants.

J’aimerais que l’on évite de mettre dans la bouche de jeunes enfants ce type de chanson, ils ont bien le temps de les apprendre et il existe bien des chansons pour ce genre de cérémonie.

Pour  en savoir plus sur le texte  voici un lien http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Madelon

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.