Mexique : Solidaire des Manifestants …..

Il arrive parfois qu’un sujet d’actualité nous interpelle particulièrement et que sur ce sujet on préfère reprendre le texte de camarades que d’écrire un texte soi-même . C’est aujourd’hui ce que j’ai décidé de faire, vous trouverez ci dessous un communiqué du parti de Gauche écrit par mes camarades Arthur Morenas et Christian Rodriguez sur ce qui se passe au Mexique .

Solidaires des manifestants après la mort de 43 étudiants

Vendredi 14 Novembre 2014

Arthur Morenas et Christian Rodriguez, responsables Amérique Latine du Parti de Gauche

mexique

Face aux atermoiements du gouvernement et de la classe politique mexicaine suite à l’enlèvement et la mort des 43 étudiants de l´École Normale Rurale de Ayotzinapa, le Parti de Gauche tient à exprimer sa solidarité avec le peuple mexicain, mobilisé dignement pour exiger des autorités et du gouvernement mexicain que la vérité soit connue et que justice soit faite.

La responsabilité du gouvernement de Henri Peña Nieto est lourde. Celui-ci a visiblement tout fait afin d’étouffer l’affaire, allant jusqu’à proposer de l’argent aux familles des victimes pour que celles-ci renoncent à engager des poursuites judiciaires. A cela s’ajoute le manque absolu d’informations, et les revirements successifs du gouvernement qui tente par tous les moyens de se dégager de sa responsabilité. Le dernier revirement en date est l’annonce par une équipe de médecins légistes réputée, indépendante et neutre, le EAAF (contracté par les familles des victimes) qui contredit la version gouvernementale en affirmant que les restes humains retrouvés dans les fosses du centre de déchets de Coluca ne sont pas ceux des 43 étudiants.

Le gouvernement, et en particulier le ministre de la justice Murillo Karam, n’a plus aucune crédibilité suite à la multiplication d’annonces contradictoires ou incohérentes. Les principaux partis politiques du pays (le PRI au pouvoir ainsi que le PRD qui dirige l’État de Guerrero où a eu lieu le crime) portent une responsabilité dans l’assassinat de ces 43 étudiants qui se battaient pour la défense d’un système scolaire gratuit et accessible à tous.

Cette affaire met en avant l’inquiétante fragilité de l’état de droit au Mexique, quand la justice n’avance pas et que tout porte à croire qu’il existe une forte pénétration des institutions judiciaires et étatiques ainsi que des principaux partis politiques par les groupes armés et paramilitaires liés au narcotrafic. Combien de fosses humaines devront encore être découvertes avant de retrouver les restes de ces 43 étudiants ? Combien de temps ces disparitions seront-elles tolérées par les autorités nationales et fédérales, et aucune mesure mise en œuvre pour y mettre un terme et lutter contre ces groupes armés qui font régner dans plusieurs États mexicains la terreur et l’impunité.

Les mobilisations qui ont eu lieu ces derniers jours dans tout le Mexique montrent le ras-le-bol populaire face à cette situation. Le Parti de Gauche soutien ces mouvements, et appelle ses militants et tous ceux qui sont soucieux de la situation au Mexique à participer aux rassemblements organisés, en France ou à l’étranger, pour demander que soit mise en place une enquête transparente qui mette en lumière la chaine des responsabilités. Afin que les conséquences de ce drame, ainsi que des innombrables disparitions mystérieuses qui ont lieu quotidiennement au Mexique, soient tirées.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.