ON LÂCHE RIEN !

L’entre-deux tours est pour le militant dont le candidat n’est pas présent au second tour une période assez particulière. Certains pourraient croire que le militant se trouve au chômage technique en cette période , je vous assure qu’il n’en est rien. Entre les réunions, les analyses des résultats et les tracts de second tour à distribuer, nous n’avons pas de quoi nous ennuyer.

D’après une enquête, 30 % de l’électorat de François Hollande a hésité entre ce candidat et Jean-Luc Mélenchon,   ces derniers ont donc fini par « voter utile »  ou du moins l’ont’ils cru. Quelques chiffres nous montrent  la portée de ce que j’appellerais la manipulation du « vote utile ». Pour commencer si ces 30 % avaient fait le choix inverse et voté Jean-Luc Mélenchon, il serait au second tour en lieu et place de François Hollande. Donc ce vote n’avait rien « d’utile ».

Regardons de plus près les scores, François Hollande fait  28 ,63 %, Marine Le Pen fait 17,90 %, résultat officiel du ministère de l’Iintérieur, pour être éliminé du  second tour le candidat du parti socialiste aurait du perdre 11 points. Imaginons donc que ces onze points soient allés à Jean-Luc Mélenchon qui a réalisé 11,10% , ce dernier aurait alors dépassé les 22 % et se serait trouvé au second tour. Comme nous le disions, il était impossible de revivre 2002 en 2012 car les circonstances étaient bien trop différentes.

Maintenant regardons ce que la presse veut en ce moment nous faire avaler comme couleuvres. Marine Le Pen serait en forte progression. Si le Front national fait un score élevé, la progression est plutôt faible et ces nouvelles voix semblent être simplement des déçus de Nicolas Sarkozy. Marine Le Pen, souvenons-nous en, était au mois d’ avril-Mai 2011  donné à plus de 20%, une fois même à 24 %.  Ses objectifs, elle nous les a souvent annoncés, être au second tour et faire plus de 20% . Je vous pose donc deux questions : a t’elle atteint ses objectifs ? Et aurait-on dans les mêmes circonstances considéré si Nicolas Sarkozy ou François Hollande avait eu le Parcours de Marine Le Pen que 17,9% soit une réussite ?  Personnellement je dirais non aux deux questions. Ajoutons que le score de Marine Le  Pen correspond à l’addition des scores de son père et  de Bruno  Megret qui représente la même mouvance. Donc rien de bien fantastique et pas vraiment de progression, simplement un ancrage, qui lui peut inquiéter, vu les idées qu’elle représente.

Dans le même temps, Jean-Luc Mélenchon était  évalué en avril-mai entre 4 et 4,5% , le score final est 11 ,10 %. Ce n’est donc en aucun cas un mauvais score, c’est bien la meilleure progression de la campagne. Le seul objectif non atteint par le candidat est d’ être devant le FN, objectif atteint dans 14 des 17 villes de plus de 150 000 habitants (ce qui est déjà encourageant).

Alors, pourquoi dans la presse veut on nous faire avaler  une victoire  pour le FN et un semi-échec pour le Front de Gauche ? Les médias  auraient-ils des intérêts cachés à dire au peuple ces contre-vérités ?

Autre point que j’avais envie d’aborder brièvement  ce matin, la provocation de Nicolas Sarkozy aux travailleurs de notre pays, son rassemblement du 1er mai pour le « Vrai travail »  ou il annonce des chiffres invraisemblables ( il aurait fallu bien plus d’espace pour contenir le nombre des participants dont il parle, notre menteur ) . L’intitulé de ce rassemblement est une insulte à tous les travailleurs de France, ceux dont la durée de vie augmente le moins, car l’augmentation de la durée de vie dont on nous abreuve pour nous faire avaler la pilule de l’augmentation de l’âge de départ à la retraite, ne concerne bien entendu que les travailleurs de certaines catégories sociales .

Donc les vrais travailleurs, Monsieur le mauvais Président, n’étaient pas place du Trocadéro, mais dans les nombreuses manifestations à travers la France, qui comme dans les autres pays, marque cette journée du 1er mai. L’ambiance était à l’image du temps dans la manifestation parisienne ou le nombre de participants était si important que les derniers ne purent arriver place de la Bastille ( point final du défilé) qu’après 20 heures.

Le parti de Gauche à cette occasion, avait décidé de vendre des œillets en souvenir de la  révolution portugaise du 25 avril 1974 . Ce qui m’a touché c’est la réaction des manifestants en passant devant notre point fixe, continuez, ne lâchez pas …

Eh bien non, on ne lâche rien, on continue de défendre avec force nos convictions .

Et dès demain nous vous donnons tous rendez-vous, au meeting du Front de Gauche.

                                                  Vendredi 4 mai dès 18h30

                                                   Meeting du Front de Gauche

                                                  avec Jean-Luc Mélenchon

                                                   Place Stalingrad à Paris

                                                    Pour battre Sarkozy

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.