Agglomérations géantes, proximité éliminée

Lors du dernier conseil municipal, un point d’information sur le redécoupage des agglomérations  issu de la réforme territoriale a donné lieu à un débat.

Pour comprendre : le projet prévoit des « mégalopoles » métropoles de plus de 200 000 habitants.

Prenons en exemple le cas de Corbeil-Essonnes et de l’agglomération Seine Essonne : Il nous est soumis un projet d’agglomération qui va du SAN de Sénart ( Savigny le Temple) jusqu’à l’Arpajonnais . Une proposition qui passe au dessus de la séparation entre les départements de Seine et Marne et de l’Essonne. Un monstre de plus de 500 000 habitants.

Cette super structure se verrait confier des compétences et les communes qui la composent, elles, en perdraient , éloignant ainsi le citoyen des lieux de décision le concernant.

Lors de ce conseil municipal je suis donc intervenu en défendant une position de refus de ce projet. J’ai affirmé notre désaccord avec ce redécoupage .

J’ai commencé mon intervention par lier l’entreprise menée aujourd’hui par François Hollande notre « Monarque présidentiel » à la révolution Française.

Lorsque, le 4 août 1789, l’assemblée constituante  décide entre autre l’abolition des privilèges, le Roi refuse d’envoyer vers les provinces les décisions de cette assemblée, ainsi le Roi bloque un processus constituant dans lequel il refuse d’entrer. Le peuple va alors, en octobre 1789, en manifestant et faisant pression obliger le Roi à mettre en oeuvre ce processus.

Qu’en est il aujourd’hui ? François Hollande lui met en oeuvre un processus dé-constituant, il déconstruit, découpe et modifie toute l’organisation de notre territoire issu de la Révolution Française . Le »Monarque Président » seul sans se soucier de la position du peuple décide de détruire ce que le peuple a pu obtenir par ses luttes.

Un petit parallèle avec la construction de l’union Européenne construite sans les peuples et qui est aujourd’hui rejetée par beaucoup de citoyens, me fait envisager la même non appropriation par le peuple de ces collectivités géantes , et un même résultat final  : le rejet.

Ces manipulations éloignent les citoyens des lieux de décisions et de pouvoirs, on peut constater cela en observant l’agglomération qui nous est proposée , qui va de l’arpajonnais au SAN de Sénart, elle  n’a pas vraiment de sens en terme de bassin de vie.  Le seul but, est caché et vise à dépasser les lignes départementales , pour à l’avenir supprimer les départements.

Rappelant mon profond attachement à l’organisation territoriale issue de notre histoire (Etat-Département-Commune), j’ai dénoncé le but de toutes ces réformes imposées par des dirigeants qui ne consultent pas la population, pour décider de remettre en cause nos institutions. En effet, l’objectif de ces réformes  est de calquer notre fonctionnement sur celui de l’Allemagne.

Nous ne sommes pas l’Allemagne, nous avons construit notre pays sur des bases latines , le droit romain est à l’origine de notre droit, cette réforme met à mal notre République.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.