14 juillet 2024

Sauvons l’hôpital public !

 ci dessous le tract du front de gauche invitant à une réunion publique sur l’Hôpital

Sauvons l’hôpital public !

Personnels, Usagers : prenez son avenir en main !

Le projet de l’Hôpital Sud-Francilien est un gouffre financier dont Eiffage tire des millions d’Euros de profits. Mais des personnels, usagers, syndicats et élus se mobilisent pour sauver la santé publique et empêcher la dégradation de l’offre de soins.

À chaque étape du projet de l’Hôpital Sud-Francilien, de nouveaux scandales apparaissent. Le Bâtiment toujours vide du constructeur Eiffage, n’est toujours pas aux normes pour accueillir correctement un hôpital. Pourtant, un loyer exorbitant est quand même payé alors que les hôpitaux de Corbeil-Essonnes et d’Evry sont asphyxiés par l’attente de leur fermeture.
Cette situation est inacceptable !

Ce Partenariat Public-Privé nous emmène dans l’impasse. La santé ne peut pas dépendre de la volonté de profit d’un groupe privé comme Eiffage !

Les solutions existent !

► Fin du partenariat avec Eiffage

► Remboursement des loyers et prise en charge de la mise en conformité du bâtiment par Eiffage

► Trouver de nouveaux financements pour l’hôpital public et la sécurité sociale

► UN HOPITAL SUD-FRANCILIEN 100% PUBLIC !

Seules ces conditions peuvent permettre l’ouverture du nouvel hôpital dans de bonnes conditions ! L’Etat doit garantir l’accès à des soins de qualité pour tous ! Nous devons en finir avec la destruction du service public de la santé qui est menée par le gouvernement !
Dans cette perspective, le Front de Gauche organise une réunion publique pour échanger et débattre avec le personnel hospitalier, des militants syndicaux, associatifs et politiques ainsi que des usagers.

Réunion Publique sur l’Hôpital

Jeudi 13 octobre à 20h30

Bourse du Travail de Corbeil-Essonnes

35 avenue Emile Zola (parking sur place, accès RER-D Corbeil-Essonnes)

Télécharger le tract en version pdf

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.