14 avril 2024

Jeudi soir place Saint-Michel

Que dire de l’émotion ressentie lors du rassemblement unitaire place Saint Michel suite à la mort de Clément Méric. Il est très ardu de parler de ce genre de moment.

Avec plusieurs de mes camarades de Corbeil-Essonnes (Carole, Georges, Sylvie et Valérian) nous nous sommes rendu place Saint-Michel. D’autres camarades y étaient peut être, je ne les ai pas croisés. J’ai vu par exemple sur internet que Sylvain y était aussi. Il faut dire que 4000 personnes s’étaient déplacées  pour honorer la mémoire de Clément tombé sous les coups d’individus violents aux idées fascisantes  nauséabondes.

Quand nous sommes arrivés il y avait déjà beaucoup de monde , beaucoup de visages que je connais mais dont les expressions n’étaient pas habituelles. Un mélange de tristesse et de colère  se lisait dans les regards.

Il y eut ensuite plusieurs interventions, la première fut celle des camarades de Clément, qui avaient déployé une banderole sur laquelle on lisait : « Clément 05/06/2013 à jamais l’un des nôtres ». Certaines interventions m’ont mises les larmes aux yeux.

Il y a eu par ci par là quelques réticences aux interventions, la peur de la récupération comme ils disent.

Replaçons les choses dans leur contexte, le meurtre de ce jeune homme est un meurtre politique pas un fait divers. Il est normal que les militants des organisations qui luttent au quotidien contre le fascisme se rassemblent pour affirmer leur volonté de continuer le combat. Ce fut le sens des discours prononcés jeudi soir. Je le répète, il ne s’agit pas là d’un fait divers mais d’un meurtre politique.

Le rassemblement contrairement à ce que certains ont affirmé s’est bien passé. Pour le Parti  de Gauche c’est Alexis Corbières très engagé sur ces sujets qui avait été désigné pour parler. Si certains se sont étonné du silence de Jean-Luc Mélenchon présent jusqu’à la fin du rassemblement dans la foule, j’ai personnellement trouvé le choix d’Alexis comme intervenant plus que judicieux.

Je ne comptais pas m’exprimer sur ce rassemblement mais hier des prises de positions et autres affirmations mensongères m’ont poussées à le faire.

Ainsi la polémique autour d’un tweet de Jean-Luc Mélénchon, m’a profondément agacée. En effet depuis plusieurs mois, nous militants, devons supporter les comparaisons injustifiées avec le FN . Nous luttons contre les idées que développe l’extrême droite tous les jours.  Alors pourquoi irions nous côtoyer ceux qui nous insultent toute l’année .

Pour ceux qui au PS, puisqu’il s’agit d’un tweet, nous demandent lors des rassemblements de ne pas nous tenir près d’eux, donc pour ceux qui dans l’année ne nous ont jamais adressé ces comparaisons douteuses, ils ont pu le constater nous n’avons pas hésité à nous tenir près d’eux.

Mais je le répète que Certains au Parti Solférinien se mettent vraiment dans la lutte , nous n’oublions pas qu’à Hénin Beaumont par exemple, battre le candidat du FDG a été pour eux plus important que de battre la candidate du FN ( constatation dans les moyens déployés lors de l’élection législative).

.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.