23 juin 2024

Législatives : La parité pour certains mais pas partout

 

La loi oblige chaque parti pour les élections législatives à présenter autant d’hommes que de femmes, mais la sanction en cas de non-respect n’étant que financière, certains ne respectent pas cette parité,  ignorant ainsi la moitié de la population de notre pays.

Il y a aussi à ce sujet des phrases sans intérêt prononcées par certains, on préfère la compétence à la parité par exemple. Pourquoi n’y aurait-il pas autant de femmes compétentes que d’hommes ? La parité est là pour rééquilibrer un phénomène créé par notre société patriarcale, pour rattraper le retard pris sur l’égalité dans la représentation, pas pour pénaliser les cumulards, mais aussi, pour favoriser le renouvellement des politiques en France.https://blog-corbeil-essonnes.fr/WordPress3/wp-includes/js/tinymce/plugins/wordpress/img/trans.gif

Que constate-t’-on donc : L’UMP préfère les barons cumulards au respect de la loi et paiera donc des amendes : 25,7 % de candidates seulement. Coté PS et Front de Gauche la parité est respectée ou presque en France (environ 48 % de femmes et 49 chez EELV). On constate donc une progression dans la présentation de candidat à travers la France, certains n’auront plus de pénalités.

Alors cela va-t-il améliorer le nombre de femmes élues ? Vraisemblablement un peu, mais nous partons de très loin alors cela ne sera pas bien difficile. Malgré tout,  il est presque certain que la parité ne sera pas respectée dans l’hémicycle. En effet, la majorité des partis a une manière de désigner les candidats très particulière : les circonscriptions gagnables sont réservées aux hommes et celles où leur couleur politique est en difficulté sont pour les femmes. Donc à droite comme à gauche, c’est souvent le même refrain à ce sujet, et là aussi les petites phrases idiotes existent. Elles n’ont qu’à aller les gagner, bien sûr, un exemple Manuel Valls quant il fut parachuté a t’il eu un effort à faire, non, il a été désigné dans une circonscription de gauche ou il n’avait aucun effort  particulier à faire pour gagner. Juste succéder au député PS précédent.

Parlons un peu de l’Essonne maintenant. Contrairement à ce que l’on constate au niveau national, c’est à gauche que la parité n’est pas respectée. LE PS présente 4 femmes dont une EELV issue de l’accord national et le Front de Gauche fait de même. Dans les deux cas cela aurait je pense pu être évité. En effet, ces formations ne manquent pas de femmes et de possibles candidates tout autant capables que les messieurs qui ont été désignées.

Au PS un autre phénomène dérange, non seulement les titulaires sont des hommes, mais leurs suppléants le sont aussi. Pourtant, nos deux ministres auraient pu permettre à deux femmes de plus de siéger sur les bans de l’Assemblée nationale en choisissant des suppléantes plutôt que des suppléants. Décidément, ces messieurs ont toujours du mal à partager le pouvoir, et leurs réflexes vont jusqu’à désigner d’autres hommes comme candidat même quand cela est plus que discutable.

Malheureusement la parité on en parle beaucoup messieurs, mais les actes eux ne suivent pas.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.