14 juillet 2024

Non au délit de solidarité humanitaire, soutien à Serge Guichard

Ci-dessous la pétition de soutien à Serge Guichard. Je vous invite vous aussi à le soutenir et à signer la pétition. Soyons nombreux jeudi 22 pour le soutenir devant le tribunal d’Evry.

« Non au délit de solidarité humanitaire : Pétition de Soutien à Serge Guichard pour l’annulation de la procédure judiciaire

Serge Guichard, président de l’Association de Solidarité aux familles Roumaines, Roms, association adhérente au réseau Romeurope, a reçu début juillet une assignation à comparaître en pénal le 22 Septembre à 14h00 au Tribunal de proximité, 1 rue de la patinoire à Evry, pour le délit de « dépôt d’immondices sur la voie publique ». Les faits remontent au 26 mars dernier quand avec les Roms du bidonville de Moulin Galant, l’Association de Solidarité aux familles Roumaines, Roms, a organisé une action de « solidarité propreté » afin que les ordures ménagères y soient ramassées. 

Cette action de nettoyage et d’exigence de ramassage des ordures ménagères, a été annoncée aux pouvoirs publics concernés, menée en toute transparence, proprement et efficacement, avec le soutien de nombreuses autres organisations du département, avec la participation large de citoyennes, de citoyens, et des familles roms elles-mêmes.

Cette action s’inscrivait dans la journée « Essonne propre » organisée par le Conseil Général de l’Essonne.

Depuis le ramassage des ordures est effectif. L’action a été utile.

Comment admettre que, trois mois plus tard, une convocation au tribunal, soit remise au président de l’ASEFRR.

Parce que la solidarité est une valeur citoyenne, un principe fondamental de la République, nous, citoyens, associations, syndicats, organisations politiques exigeons que soit annulée la procédure pénale lancée à l’encontre de l’Association de Solidarité en Essonne aux familles Roumaines, Roms, via son président actuel Serge Guichard.

Depuis huit années l’ASEFRR, affiliée au réseau Rom’Europe, s’efforce d’apporter un peu de soutien, d’aide sociale et morale dans les bidonvilles et squat Roms de l’Essonne. Ses actions sont reconnues, appréciées.

Non au délit de solidarité humanitaire.

L’action de « Solidarité-propreté », menée le 26 mars au bidonville dit de Moulin Galant, sert de prétexte à l’assignation de Serge Guichard au pénal. Nous revendiquons le droit, le devoir, de nous indigner et de mener ce type d’action humanitaire quand nécessité s’en fait jour.

L’intimidation, l’assignation en pénal, ne peuvent être acceptées.

Nous demandons l’arrêt de ces poursuites

Signer la pétition

Ci-Dessous le tract d’appel à manifester

Non au délit de

solidarité humanitaire.

Suite à une action de nettoyage d’un bidonville, les 26 mars et 7 mai, Serge Guichard, président de l’Association de Solidarité aux familles Roumaines, Roms, réseau Romeurope, a été assigné à comparaître en pénal le 22 Septembre à 14h00 au Tribunal de proximité, 1 rue de la patinoire à Evry, pour le délit de « dépôt d’immondices sur la voie publique ».

Alors que depuis six mois les collectivités concernées ne ramassaient plus les ordures, l’action avait été décidée après de nombreuses démarches et courriers auprès des autorités concernées. Elle a été menée, à l’occasion des journées « Essonne propre, Essonne verte », organisées par le Conseil général.

Annoncée aux élus concernés, elle a été menée en toute transparence, proprement et efficacement, avec le soutien de nombreuses autres organisations du département, avec la participation large de citoyennes, de citoyens, et des familles Roms elles-mêmes. .

L’action a été utile puisque, depuis, le ramassage des ordures est effectif.

Parce que la solidarité est une valeur citoyenne, nous, associations, syndicats, organisations politiques, citoyens, exigeons que soit annulée la procédure pénale lancée à l’encontre de l’Association de Solidarité en Essonne aux familles Roumaines, Roms, via son président actuel Serge Guichard.

Nous revendiquons le droit, le devoir, de nous indigner et de mener ce type d’action humanitaire quand nécessité s’en fait jour.

L’intimidation, l’assignation en pénal, ne peuvent être acceptées.

Le 22 septembre manifestons

Pour l’arrêt de ces poursuites à l’encontre du président de l’ASEFRR.

Pour faire entendre nos revendications communes telles que, le droit au travail, le droit au logement, le droit à la scolarisation des enfants, le droit à la santé, au respect.

Pour dire non aux expulsions à répétition qui ne font qu’aggraver la misère.

Rendez-vous à 12h place des terrasses à Evry. Puis nous manifesterons jusqu’au tribunal en passant à 12h20 Place des Droits de l’Homme, dont nous repartirons vers 12h30 pour être à partir de 13h15 devant le tribunal.

 

ASEFRR Association de solidarité aux Familles Roms, Romeurope, Secours Catholique, Observatoire Citoyen du Centre de Rétention Administrative de Palaiseau, Réseau Education sans Frontières (RESF 91), LDH,  LDH 91, MRAP, MRAP 91, Association départementale des gens du voyage ( ADVGE) , Les Alternatifs (91) et National, ATTAC centre Essonne, ACU, Association unir l’avenir (UNIRA), Centre de recherche et d’action sur les traumatismes et l’exclusion (CEDRATE), Collectif D’ailleurs nous sommes d’ICI, Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique (FASE), Gauche Antilibérale Unie (GALU), Nouveau Parti Anticapitaliste Essonne (NPA 91), Parti Communiste Français Essonne (PCF 91), Parti de Gauche Essonne (PG 91), PCF Section nord Essonne (PCF).

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.